Comme un ouragan…

Comme un ouragan d’émotion, de bonheur, d’angoisse, d’inquiétude, d’amour…Un peu plus de 13 mois que je réfléchis à ce que « devenir mère » veut dire…C’est cette phrase qui est ressortie de ma longue réflexion.

Un ouragan…qui balaie tout sur son passage. Vos certitudes, vos croyances, vos piliers. Un ouragan dans lequel je ne suis plus vraiment moi, pas vraiment une autre, pas celle que j’étais avant, pas celle que je pensais devenir. Une autre femme, une autre épouse, une autre fille, une autre sœur…une maman. Un ouragan…qui impose des contraintes, de la culpabilité, des doutes.

Je ne serai jamais plus la femme que j’ai été. La phrase, devenue presque slogan, tendue comme un étendard, par ma génération, le « Je ne suis pas qu’une mère », est une certitude. Mais je ne suis plus qu’une femme. Et je serai toujours mère avant d’être femme…Être mère c’est ça. C’est avoir une autre priorité que soi dans sa vie.

Je ne serai plus l’épouse que j’étais. Après l’épreuve de la PMA, on a vécu une épreuve de plus, avec la naissance prématurée de nos enfants, et leurs opérations successives. On a navigué sur un océan déchaîné, au cœur de la tempête, parfois ensemble, parfois séparément. Ces évènements, et l’angoisse qui va avec, m’ont profondément changée. Ça a changé ma perception du monde qui nous entoure, ça m’a montré qui avait de l’importance dans nos vies, et qui en avait beaucoup moins…ça m’a marquée. Je ne suis plus la femme que tu as épousée, tu n’es plus l’homme que j’ai épousé. Nous avons changés, évolués, grandis peut-être…mûris probablement. Et c’est comme ça, que maintenant et même encore plus, nous nous aimons.
Être mère c’est aussi ça, c’est changer, c’est grandir, c’est apprendre à aimer d’un amour qu’on ne connaissait pas.

Je ne serai plus la fille que j’étais. Plus cet enfant que vous avez bercé, tendrement bordé. La maternité change beaucoup de choses, mais je pense que le rapport à notre mère est une des choses les plus bouleversée. On prend conscience du rôle qu’elle a porté pendant toutes ces années, et qu’elle porte encore. On prend conscience de l’importance du regard que portent nos enfants sur nous. On prend conscience du poids de cette responsabilité. On prend conscience de l’amour qu’elle peut nous porter. On prend conscience de l’importance qu’on peut avoir dans sa vie. On prend conscience qu’on ne l’a pas assez remerciée d’avoir été là, d’être toujours là. On prend conscience qu’on ne lui a pas dit assez combien on l’aimait…Je me demande souvent si je serais à sa hauteur avec mes enfants…

Chacune de mes décisions, personnelles, professionnelles, sont prises pour eux, en pensant à eux. Je ne suis pas qu’une femme, je ne suis pas qu’une mère…Et c’est bien là le challenge d’une vie.

 

devenirmere

Publicités

4 commentaires sur « Comme un ouragan… »

  1. lorsque l’on devient parent ,nous changeons bien sur , l’insouciance disparait nos actes sont juste guidés par ce formidable élan d’amour que l’on ressent pour nos enfants bien avant leur naissance et qui ne s’éteint jamais malgré le temps qui passe .Cet amour aussi qui nous fait franchir les épreuves, qui parfois nous guide mal car notre cœur parle trop fort ! c’est juste ça être mère (ou père) , juste magique , tellement fort , tellement merveilleux que ça vaut bien du changement !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s