Lettre à mon maire…

Cher Marc,

Tu permets que je t’appelle Marc, et que je te tutoie n’est-ce pas? Il parait que tu aimes les gens, tes concitoyens…que tu te sens proches de nous, « le peuple« .
Laisse-moi te raconter une histoire…

Il était une fois, une jeune maman de jumeaux, (là je parle de moi), qui aime faire marcher le commerce de proximité, et qui est soucieuse de l’environnement dans lequel grandissent ses enfants, comme de l’éducation qu’elle leur fournit. Cette jeune maman profite donc de vivre dans une ville que tu qualifies de dynamique, dans un quartier qui l’est également…pour aller à pied chercher son pain dans la boulangerie du quartier, et qui aime aussi s’arrêter chez le primeur pour attraper quelques fruits ou légumes. Et comme elle a des enfants en bas âge, cette jeune maman, passe régulièrement saluer son pharmacien.
Mais tu vois tout ça devient de plus en plus difficile….parce que tu vois la poussette de cette jeune maman, sans les bébés elle pèse déjà 14,6 kg, quand on y ajoute les 2 bébés (respectivement 9,1 kg, et 9,7 kg) on obtient un poids total de 33,4 kg…Allez je te fais cadeau des 400g!
Donc 33 kilos…je sais pas si tu as déjà essayé de pousser 33 kilos sur les trottoirs de ta ville…On en parle tous les deux?

Malheureusement tu ne peux pas placer un policier municipal derrière chaque automobiliste pour les forcer à se garer sur les places prévues à cet effet, plutôt que sur le trottoir qui est normalement réservé aux piétons…Je te ferais donc grâce de me plaindre de ça…Et je continuerais seule, avec ma poussette de pester contre ces conducteurs, qui ont perdu leur civisme quand ils ont obtenu leur permis de conduire…

Je te parlerais seulement de l’état de ces dits trottoirs…Allez j’t’explique!

liberez-les-trottoirs

Si je veux aller à pied, à la pharmacie, je peux choisir 2 pharmacies, à quelques minutes seulement de mon domicile. Pour me rendre à la première il me faudra d’abord emprunter un premier trottoir, ou aucun bateau n’a été prévu, alors à la force de mes petits bras, je monte la poussette, avant de la faire redescendre. Une fois donc redescendu de ce dit-trottoir je vais emprunter une rue où il n’y a pas de trottoir…à la place de ce qui devrait l’être, il y a des places de parking…Donc je pousse et je marche, au milieu d’une rue à sens unique, avec évidemment les voitures qui arrivent dans mon dos. De là je devrais emprunter la rue la plus dangereuse pour moi…J’ai le choix entre un trottoir en gravier (ou 9 fois sur 10 je ne peux pas passer puisque des voitures pensent que trottoir = parking, mais j’ai dit plus haut que je ne les mentionnerais pas donc…) je sais pas, Marc, si tu as déjà essayé de pousser 33 kilos dans des graviers, mais si ce n’est pas le cas, sache que tu t’enfonces en fait…ou alors traverser pour emprunter un joli trottoir goudronné…Bah alors de quoi j’me plains ?! On ne s’impatiente pas…j’y viens !
Ce dit trottoir est coupé à de nombreuses reprises par des rues (jusque là tout est normal dans une grande ville, comme la nôtre…) mais là, encore une fois, aucun bateau n’est prévu, alors encore une fois c’est à la force de mes petits bras, que je monte et descends les 33 kg du trottoir
Et tout d’un coup, je rencontre un problème de taille…Un arbre me coupe la route. Oui un arbre, sur le trottoir. Certainement qu’il était super mignon quand vous l’avez planté cet arbre, il décorait l’avenue, faisait un peu d’ombre aux habitations alentours, puis c’est chouette un arbre, ça apporte de l’oxygène…Mais, j’ai un scoop pour toi Marc, les arbres c’est comme les gosses, ça reste pas tout petit, tout mignon, ça grandit, ça grossit, ça prend des racines énormes…et il ne se demande pas si moi, et ma poussette double on passe entre lui et le muret, lui il vit…Non ça c’était ton travail Marc (enfin plus exactement celui de ton prédécesseur…et du botaniste qu’il a embauché)…Du coup, moi et mes 33 kg de poussette et de bébés, on descends encore une fois du trottoir, on marche sur une des avenues les plus passantes du quartier, à contresens des voitures sinon ça enlève du défi, avant de remonter un peu plus loin sur le trottoir…Je vais monter et descendre pas moins d’une dizaine de fois, sur mon trajet, les trottoirs, où aucun bateau n’a été prévu…Avant d’accéder au croisement tant attendu, celui de la pharmacie! Tu veux que je te fasse rire Marc, il y a un gros carrefour devant ma pharmacie, avec 3 passages piétons avant d’enfin pouvoir passer la double porte de ma pharmacie! Et bien moi et ma poussette on tient pas tout entier sur l’un des trottoirs de ce-dit carrefour…Pourtant j’ai un IMC normal selon mon médecin, alors tu vois, je prends pas tant de place que ça sur un trottoir…

Tu es fatigué d’avoir lu tout ça Marc, alors je t’épargnerai le récit du retour, celui pour me rendre à la seconde pharmacie, ou à ma boulangerie…

Si je réfléchis, je me dis après tout c’est pas bien grave, c’est l’histoire de quelques mois encore, bientôt mes petits marcherons, et les 33 kg de ma poussette seront de l’histoire ancienne. Mais en fait Marc il faut que je t’explique un autre truc, certaines personnes ne marcheront jamais, ou plus jamais, certaines personnes sont coincées dans une poussette pour adulte, tu sais ça s’appelle un fauteuil roulant. Et ces personnes là, elles aimeraient bien elles aussi aller chercher leur baguette, à la pharmacie, ou emmener leurs enfants à l’école sans risquer leur vie….
Alors merci à toi Marc, et à ton équipe pour l’aménagement du port, du bord de mer, pour le feu d’artifice du mois de juillet, pour les jolis palmiers que les touristes prennent en photo….Mais tu sais bien loin des campings, et des hôtels réservés aux touristes, il y a des gens qui vivent dans ta ville, et c’est ceux là qui paient leurs impôts locaux…Alors si tu pouvais un peu penser à eux, quand tu établis ton budget pour l’année 2017, et leur permettre juste de pouvoir marcher sur un trottoir, j’te jure ça m’ferait super plaisir…

A bientôt.

Anne-Sophie.

Publicités

12 commentaires sur « Lettre à mon maire… »

  1. Je suis fan!

    Allez Marc!! Un petit effort.
    Je pourrais envoyé la meme à ma mairie en ajoutant que mettre des poteaux sur des trottoirs déjà étroit, pour empêcher les voitures de se garer, n’est pas une mauvaise idée. Mais les vélos en profite pour s’accrocher dessus et sur le trottoir, alors idem descend avec ta poussette double les trottoirs de 15cm .

    Aimé par 1 personne

  2. Totalement d’accord et j’ai pas de double mais les mêmes soucis! Je rajouterai meme pour ma ville le probleme des déjections canines sur les trottoirs: une horreur!
    Et comme tu le dis, ma poussette m’a grave sensibilisé aux problemes d’autonomies des personnes en fauteuils…

    J'aime

  3. Quand Zozio est né on habitait un quartier où les trottoirs étaient souvent moins larges que la poussette… et quand ils étaient assez large, tout bosselés (apparemment ça le berçait bien, mais bon…). Je n’ose pas imaginer avec une poussette double ou triple ! Et effectivement, la poussette a au moins l’avantage de n’être que temporaire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s