A toi, cette future maman…

J’ai déjà écrit un billet dans l’esprit « Ce que j’aurais aimé qu’on me dise » il y a quelques mois, mais j’aimerais maintenant te parler,  à toi cette future maman, qui attends ton premier enfant.

J’ai envie de te dire que tu t’apprêtes à vivre la plus difficile, la plus angoissante, la plus terrifiante aventure de ta vie, mais surement la plus belle, la plus enivrante aussi.
J’ai envie de te dire surtout, que tu rentres dans un monde où chacun de tes actes, chacune de tes décisions sera analysés, épluchés, jugés. Par toi surement, par les autres aussi.
J’ai envie de te dire que tes choix, tes décisions, ne seront jamais les bonnes, jamais les meilleurs, jamais les plus réfléchis, ni les plus aboutis. Selon toi.
J’ai envie de te dire que dans ce monde là toutes tes certitudes, toutes les leçons apprises par cœur, tout les conseils des meilleurs pédiatres du monde, voleront en éclat.

glasses-272399_640

Je vais te dire que même si, comme moi il y a près de 2 ans maintenant, tu lis les conseils sur l’allaitement, regarde d’un oeil distrait le site de la Leche League pour trouver des réponses à des questions, apprends les bonnes positions avec une conseillère en lactation, écoute les conseils avisés de cette infirmière pour réussir ton allaitement…Peut être qu’un jour, tu devras te résoudre à écouter la seule personne qui compte vraiment. Ton enfant.
Et si ce jour là tu dois abandonner l’allaitement, pour une raison médicale, personnelle, sentimentale, ou psychologique, pour passer aux biberons, ce jour là tu auras compris ce que c’est qu’être mère. Faire passer son enfant, ses besoins, avant tout le reste, avant ton ressenti, tes sentiments, tes principes.

Je vais te dire que même si tu as lu les meilleurs livres du monde sur la bienveillance, sur l’éducation positive, un jour peut être toi aussi tu criera plus fort que de raison, tu punira, tu privera de dessert, de doudous, ou tu mettra au coin. Au fond de toi tu saura que ce n’est pas forcément le plus productif, le plus intelligent, le plus constructif, mais tu seras là, face à ton jeune enfant, qui demande des limites, et qui a atteins les tiennes, et à ce moment là toutes ces lectures, ces conseils, seront bien loin de toi. Et tu aura compris ce que c’est qu’être mère, agir sans réfléchir, bestialement. A la manière d’une louve.

baby-784607_1920

Parce que peut être qu’aujourd’hui, avec ton ventre rond, ce bébé que tu imagines si parfait, qui te donne des petits coups, tout parait simple. Tu lis ce livre de Laurence Pernoud, tu épluches les conseils de Dolto, et de Ruffo. Tout est simple, et tout est logique.
Et si tu penses que ceux qui n’y arrive pas, qui n’ont plus la patience, n’ont surement pas lu les bons livres, pas appliquer les bons conseils, pas entendu la bonne personne…tu te trompes. Parce qu’un jour toi aussi, tu te couchera fatiguée, lessivée, épuisée, et surtout déçue, déçue de la mère que tu as vu dans le miroir en te brossant les dents ce soir là…

Je vais te dire que tu ne sais pas encore combien tu vas aimer cet enfant, comme tu vas t’émouvoir de tous ces gestes, de ce moindre sourire…Mais que tu as déjà tout les éléments pour être une bonne mère, tu vas l’aimer. Comme une louve, comme une bête, parfois maladroitement.

baby-1299514_1280.png

Mais tu vas l’aimer. L’important est là.
Ne l’oublie pas, jamais.

Publicités

3 commentaires sur « A toi, cette future maman… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s