A vous…

A vous, que j’ai tant attendu,
A vous, que j’ai tant désiré,
A vous, qui m’avait fait si peur,
A vous, que j’ai cru ne jamais serrer dans mes bras,
A vous, que j’ai cru perdre alors que vous veniez d’arriver,
A vous, que j’ai aimé avant même que vous n’existiez,
A vous, mes bébés de l’infertilité. A vous, mes bébés prématurés.
A vous, mes bébés.


bébéeau.JPG
Je ne sais pas comment les autres aiment leurs enfants, je ne sais pas combien elles les ont attendu, je ne sais pas combien elles ont peur pour eux, combien elles v.ont tremblées pour eux. Mais j’ai l’impression que je vous aime plus qu’il est possible d’aimer. J’ai l’impression que je donnerai ma vie pour vous, beaucoup plus vite que la raison ne le voudrait. Tellement j’ai eu peur de ne jamais vous serrez dans mes bras. Tellement j’ai eu peur de ne jamais vous emmener à la maison.

L’attente incommensurable de vous voir arriver dans notre vie, l’attente de vous voir arriver dans notre maison, me fait mesurer la chance que j’ai de vous avoir.

Je mesure la chance de vous voir jouer ensemble. Je mesure la chance d’entendre vos rires résonner dans la maison. Je mesure la chance d’entendre ces « mamans » retentir. Mon cœur sort de ma poitrine à chaque fois.

A l’instant même où j’ai su que vous étiez au creux de moi, j’ai eu peur de vous perdre. Chaque jour, chaque échographie était une source d’angoisse…celle qu’on m’enlève ce bonheur immense. Puis la prématurité, j’ai tellement eu peur que ce bonheur s’arrête. Et même encore, parfois.

Sourire bebe.JPG

 

J’ai failli ne pas être maman. J’ai failli ne pas être votre maman. Je suis passé tellement proche de ne pas connaitre cette vie là.
Alors parfois quand j’ai les larmes au bords des yeux de ne pas être à la hauteur. Parfois quand je suis fatiguée, épuisée de vous entendre parler. Je pense à ce chemin parcouru.
Alors je vous regarde, et je savoure votre existence.
Je vous regarde crier, pleurer, faire un caprice, me réveiller en pleine nuit, étaler la purée, renverser le biberon…Je vous regarde vivre.

Parce que tout ça, a failli ne jamais exister.

Publicités

5 commentaires sur « A vous… »

  1. Merci pour ce billet qui remet tellement de choses en perspective … J’y penserai la prochaine fois que je m’énerve contre mon grand H. qui fait un (petit) caprice et notre J. qui nous réveille encore en pleine nuit …
    Merci …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s