La vie dans vos yeux…

J’avais envie d’avoir des enfants pour leur apprendre tout plein de choses. Égoïstement. J’avais envie de voir la vie au travers de leurs yeux, de m’émerveiller de tout ce qu’ils allaient découvrir au fil des jours et des années, de voir leurs yeux briller de l’innocence que seuls les enfants possèdent… Je pensais que j’allais pouvoir tout vous apprendre, tout vous faire découvrir….
Mais je n’avais pas réalisé, que j’avais encore plus à apprendre d’eux…

Quand je rentre du travail le soir, ou quand je viens vous chercher dans votre lit le matin, je vois, vos visages tout entier s’illuminer, je vous vois rayonner. Dans le reflet de vos yeux, j’ai l’impression d’être la plus belle et la meilleure des mères.
Quand je culpabilise d’avoir raté ceci, de vous avoir un peu trop crié, ou d’avoir manqué de patience, je vous regarde, j’écarte les bras…et je vois votre impatience de venir vous lover là, aux creux de moi, au plus proche de mon cœur. À ce moment là, dans vos yeux, votre sourire, je ne vois que la meilleure version de moi-même, celle que j’aimerais toujours montrer, vous donnez.
Vous me poussez à voir le positif de chaque jour, de chaque personne et jusque dans ma propre personne, celle que je suis, cette mère en construction.

Quand le doute m’envahit, que je ne sais plus ni ce que je suis, ni ce que je fais…Que je doute de chacun de mes choix…Quand je me mets à penser que je ne suis pas assez ou alors un peu trop… Je me rappelle que vous êtes là, deux fois plutôt qu’une.
Parce que peu importent les doutes que j’ai. Les regrets aussi. Peu importent les erreurs que je fais et celles que je ferais. Les mauvaises décisions que j’ai pu prendre, ou que je prendrai. Pour vous, je ne comprends pas tout le temps pourquoi, mais je suis parfaite.

Et la vie reprend son sens. Les priorités s’éclaircissent. 

Après 18 mois de vie avec vous, je peux l’affirmer, les plus grandes leçons de ma vie, c’est vous qui me les avez apprises et vous qui me les apprendrez. J’ai parfois même un peu honte quand je prends conscience que je ne pourrais jamais vous donner autant que ce que vous me donnez…

 17523546_10212764967857890_8617029415252954028_n.jpg
Publicités

Comme un ouragan…

Comme un ouragan d’émotion, de bonheur, d’angoisse, d’inquiétude, d’amour…Un peu plus de 13 mois que je réfléchis à ce que « devenir mère » veut dire…C’est cette phrase qui est ressortie de ma longue réflexion.

Un ouragan…qui balaie tout sur son passage. Vos certitudes, vos croyances, vos piliers. Un ouragan dans lequel je ne suis plus vraiment moi, pas vraiment une autre, pas celle que j’étais avant, pas celle que je pensais devenir. Une autre femme, une autre épouse, une autre fille, une autre sœur…une maman. Lire la suite de « Comme un ouragan… »