Pourquoi vous ne les verrez pas…

Vous ne trouverez jamais, en vous baladant sur ce blog, sur la page Facebook, ni mon compte Instagram une photo d’eux, de leur visage, de leur identité, ou de leur corps qui leur appartient déjà.

Parfois j’aimerai partager plus avec vous, vous montrez plus en détails la beauté de leur sourire, de leurs yeux qui pétillent, et de leur visage si rayonnant…Et puis je frémis, un frisson me glace le dos quand j’imagine leur image exposée à la vue de tous, tournant sur internet. J’imagine le pire, leurs images repris sur des sites interdits…
Mon envie de partager est alors réduite à néant.

20258474_10214016237498849_4742399018383201431_n

Le web n’oublie rien, je les imagine dans 15 ans, 20 ans, retrouver, alors qu’ils n’ont rien demandé, des photos d’eux enfants, dans des moments de vie intimes, privilégiés, réservés à notre cercle familiale. Je les imagine se sentir trahi qu’autant de leur vie ait pu être partagé sans même qu’ils n’aient pu donner leur avis. J’imagine les photos de moi enfant, qui garnissent mes albums photos, affichés au collège par mes copains, pas toujours bien intentionnés, vous savez cette photo ou vous vous êtes étalés du chocolat de partout, celle ou vous êtes en couche, ou pire encore, votre bain….Et si on inversait les rôles? Ce sera à eux, dans quelques années et en toute connaissance de cause, de choisir ce qu’ils veulent diffuser d’eux, afficher d’eux, de partager ou non leur souvenir d’enfance, et de vie. La vie privée ça s’explique, ça s’apprend.

Vous ne trouverez ici comme ailleurs, que des brides d’eux…une main, un sourire, ou un dos. Mais jamais vous ne pourrez reconnaître dans la rue, l’enfant dont je vous parle ici. Et c’est tout ce que je souhaite à mes enfants. Ne pas devoir assumer mon besoin de partager.

Sans titre
Grand Brother veille…

 

Plus d’infos : ici