Bonne fête…

Bonne fête à cette grand-mère, celle qui a su être mère avant tout…Celle qui connaît si bien la définition du mot « aimer« …

Bonne fête à cette grand-mère, qui pense à chacun d’entre nous, à ce rendez-vous, à remplir le frigo de ces petites crèmes à la vanille, et le placard de ces fameuses cracottes… Lire la suite de « Bonne fête… »

Ma coloration au henné !

Je vous en parlais il y a quelques semaines sur la page Facebook du blog….Je me colore régulièrement les cheveux grâce au henné, et ce depuis plusieurs années!

L’avantage du henné c’est que ça reste proche de ma couleur naturelle, on ne retrouve pas l’effet « racine » des colorations classiques chez le coiffeur, et surtout au lieu d’abîmer les cheveux comme celles utilisées par les professionnels, vous ressortez avec les cheveux brillants, doux et sains!

Focus sur le henné !

 

arbre-henne
Zoom sur une fleur de Lawsoonia inermis (henné) – Sce : Wikipedia

 

  • Qu’est ce que c’est ?

C’est un petit arbuste dont les feuilles produisent de jolies couleurs (rouge, jaune).  On retrouve plusieurs types de Henné :

Le henné neutre

Ce type de henné, appelé aussi Cassia obovata, provient des régions d’Inde, de la péninsule arabique et de l’Afrique subéquatoriale. Le henné neutre n’a pas de pouvoir colorant car il n’a pas de pigments mais il agit plutôt sur la santé du cheveu, c’est-à-dire sur leur force et leur brillance grâce à ses actifs restreignants et purifiants. Il permet ainsi de gainer la fibre, idéal pour les cheveux fins ou abîmés !  Il lutte aussi contre la chute de cheveux et l’excès de sébum.

Le henné naturel

En provenance directe d’Inde et d’Arabie, le henné naturel contient pour le coup des pigments rouges / oranges, appelés lawsone, que l’on retrouve dans ses feuilles. Plus la plante est cultivée à la température de 35 à 45°, plus la couleur sera forte. Les feuilles de l’arbuste sont réduites en poudre pour être ensuite utilisées comme coloration naturelle. Les effets sur la santé du cheveu sont les mêmes que ceux cités pour le henné neutre.

  • Comment le choisir ?

Pour retrouver les qualités bénéfiques aux cheveux il est important de bien choisir son henné. Je l’ai appris en rédigeant cet article…les produits vendus en grande surface conviennent parfaitement aux cheveux sains, et au cuir chevelu pas trop sensible. Il est cependant à proscrire au cuir chevelu réactif, et aux femmes enceintes.
La coloration n’est évidemment pas naturelle si l’on doit retrouver dans la composition d’un produit cosmétique des éléments chimiques comme de l’ammoniaque ou des oxydants. Cependant le principal intrus repéré dans les hennés qui se disent naturelles sont les sels métalliques. Ils ne sont absolument pas nécessaires à la composition du henné, et ont un caractère nocif…On les repère par la mention « sodium pimacrate » sur l’emballage, mais attention certaines marques ne font volontairement pas apparaître cette mention sur leur emballage…
On garde donc à l’esprit qu’il vaut mieux fuir les hennés vendus en grande surface, en magasin de cosmétique, ou au marché…Et préférer ceux vendus sur les sites bio, types Aroma-zone.

A l’ouverture du sachet, le henné doit avoir une couleur verte, et une forte odeur. Fuyez les henné sans odeur, ou d’une autre couleur !

henne-poudre

 

Le choix de la couleur dépend évidemment de votre goût…mais pas seulement ! Toutes les couleurs de henné ne vont pas à toutes les couleurs de base. En effet, on évitera les auburn ou roux sur les cheveux blonds ou blancs pour limiter l’effet poil de carotte! On préférera une couleur proche de votre base (marron, blond, ou même noir). Vous pouvez cependant créer de jolis reflets cuivrés, en effectuant une première pose de votre couleur naturelle (exemple marron) puis quelques jours plus tard une seconde pause avec un henné auburn. Veillez cependant à garder la même marque afin d’éviter toute réaction.

 

  • Comment l’appliquer ?

Comme toutes colorations, il est préférable de l’appliquer sur cheveux secs et sales. Attention cependant avant de vous lancer, la coloration au henné ne doit pas être réalisé après ou avant une coloration chimique.

  1. Mélangez dans un bol la poudre de henné avec de l’eau tiède jusqu’à obtenir une pâte pas trop épaisse.
  2. Appliquer  le mélange sur vos cheveux des racines aux pointes. Attention le henné colore beaucoup, utilisez des gants pour le faire. Dans l’idéal, munissez vous d’un pinceau que vous réserverez pour cela.
  3. Une fois l’application terminée, rincez à l’aide d’un coton les éventuelles traces sur la peau (oreilles, base des cheveux notamment). Si vous patientez trop votre peau sera colorée et il vous faudra patienter plusieurs semaines avant que la couleur orangée ne disparaisse…
  4. Enroulez vos cheveux dans un film plastique et …

faire-un-henne

 

Le temps de pose dépend de plusieurs facteurs : la couleur initiale de vos cheveux d’une part, l’effet souhaité d’autre part.

En effet, si vous avez les cheveux clairs (blond ou blanc) le henné aura tendance à prendre beaucoup plus vite que sur des cheveux noirs…
Si vous souhaitez juste des reflets quelques vingtaines de minutes peuvent suffire, si vous voulez un effet plus accentué vous pouvez laisser poser plus longtemps.

Pour ma part, j’utilise un henné auburn, et sur mes cheveux bruns mi-long je laisse poser entre 45 et 60 minutes…
Pour le henné neutre, une pose de 30 min suffit.

5. Rincez abondamment. Et réalisez plusieurs shampoings pour bien enlever l’excédent de henné. Ne vous étonnez pas la coloration va dégorger un peu pendant les prochains shampoing, vous risquez de tacher également vos serviettes éponge, mais lavez rapidement ça partira très bien !

6. Enfin, soyez patient la couleur définitive n’apparaîtra que plusieurs jours après la pose. Elle peut cependant durer plusieurs mois !

 

22222.jpg

 

Pour conclure, on notera les avantages du henné! Le premier avantage est qu’il est 100% naturel, qu’il est un excellent soin protecteur qui gaine la fibre capillaire. Vos cheveux deviendront donc plus brillants et moins cassants ! Et point non négligeable, le henné favorise la pousse des cheveux, et il n’est pas cher ! On en trouve à partir de 5€ et il dure plusieurs mois.

Alors qu’est ce que vous attendez pour vous lancer?!


Cet article n’est pas sponsorisé.

Comme une histoire de bonheur…

Comment je vous expliquerais mes petits à être fiers de vous…Comment je vous dirais que je suis fière de vous.

J’aimerais que vous sachiez que pour que je sois fière de vous, vous n’aurez pas besoin de m’impressionner…pas besoin de devenir chirurgien cardiaque, d’obtenir le prix Nobel de la paix, ou d’écrire vos mémoires en 45 tomes… Lire la suite de « Comme une histoire de bonheur… »

Parlez moi d’amour… #10dumois

Pour rappel le défi #10 du mois est un rendez vous lancé par Egalimère ! Où chaque mois de l’année des blogueuses s’expriment sur un thème commun.
Et
quoi de mieux que le mois de février, l’approche de la Saint Valentin, pour parler d’amour


C’est quoi en fait la Saint Valentin?
Il parait que c’est une fête un peu commerciale…un truc inventé pour nous forcer à dépenser de l’argent, encore. Après les fêtes, histoire de faire vivre l’économie de notre monde de fou, mais dans une ambiance édulcorée, avec au programme roses rouges, restau, et cœurs rouges….C’est l’occasion de créer des scènes de ménage, parce que l’autre a oublié, que le cadeau n’est pas à la hauteur, ou le restau pas assez bon…
Mais alors c’est ça l’amour ? C’est un cadeau une fois par an? C’est ça les vraies preuves d’amour?

Et si la Saint Valentin c’était tous les jours?
Mais si la Saint Valentin sert juste à se prouver son amour, à se montrer qu’on s’aime, qu’on pense à l’autre, qu’on tient à l’autre…On fait quoi le reste de l’année ? On s’oublie ? On vit ensemble mais séparément?  C’est quoi les vraies preuves d’amour au quotidien? Lire la suite de « Parlez moi d’amour… #10dumois »

Pour une poignée de cellules…

À toi, toi cette femme qui a pleuré de joie a la vue de ce 2ème trait sur cette tige…et encore devant ces chiffres sur le résultat du labo…
À toi, qui imaginait déjà ces joues rebondies, le son de son rire, et la couleur de ses yeux…
À toi, qui avait déjà réfléchi à la couleur de la chambre…
À toi, qui avait déjà des idées de prénom… Lire la suite de « Pour une poignée de cellules… »

Je n’ai pas oublié…la prématurité.

Je n’ai rien oublié de ce que je vous chuchotais quand on était encore à l’hôpital, tous les 3…

Je n’ai pas oublié ces longues heures de peau à peau, ces comptines à travers la couveuse, et ses heures à vous expliquer ce qu’on fera à la maison, une fois qu’on sera rentrés, tous les 4… Je n’ai pas oublié les promesses que je vous chuchotais à l’oreille, vous priant de vous accrocher à la vie…Vous garantissant que ça en valait la peine, que la vie était belle, et qu’on serait là pour faire en sorte qu’elle le soit… Lire la suite de « Je n’ai pas oublié…la prématurité. »